Présentation du service santé-social

Le service santé social du collège (infirmière, assistante sociale et médecin scolaire) fera une présentation de ses missions aux élèves de 6°, le jeudi 12 septembre prochain.

L’infirmière:

L’infirmière scolaire fait partie du service de promotion de la santé en faveur des élèves qui a pour mission de veiller au bien-être des élèves, de contribuer à leur réussite et de les accompagner dans la construction de leur personnalité individuelle et collective. L’infirmière scolaire à pour mission spécifique de :

  • favoriser les apprentissages, le projet personnel et la réussite scolaire de l’élève, et de veiller à son bien-être et à son épanouissement ;
  • participer à la formation des jeunes
  • aider à construire son projet personnel et professionnel
  • contribuer à faire de l’école un lieu de vie, en prenant en compte les conditions de travail, d’hygiène et de sécurité ;
  • porter une attention particulière aux élèves en difficulté ;
  • favoriser l’intégration scolaire des jeunes handicapés et des jeunes atteints de maladies chroniques ;
  • contribuer à la protection de l’enfance ;
  • participer a la veille épidémiologique.

Action en direction de l’ensemble des élèves

  • Accueillir et accompagner les élèves en respectant le secret professionnel
  • Participer à l’organisation des urgences et les soins
  • Organiser le bilan infirmier pour les élèves de sixième
  • Organiser un suivi infirmier
  • Développer une dynamique d’éducation à la santé
  • Mettre en place des actions permettant d’améliorer la qualité de vie des élèves en matière d’hygiène, de sécurité et d’ergonomie

Actions spécifiques

  • Organiser et réaliser le suivi de l’état de santé des élèves
  • Suivre les élèves signalés par les membres de l’équipe éducative
  • Mettre en place des dispositifs adaptés en cas d’événements graves survenant dans la communauté scolaire
  • Agir en cas de maladies transmissibles survenues en milieu scolaire
  • Intervenir en urgence auprès d’enfants ou adolescents en danger
  • Contribuer à l’intégration scolaire des enfants et adolescents atteints de handicap
  • Aider à scolarisation des enfants et adolescents atteint de maladie évoluant sur une longue période.

L’assistante sociale:

L’assistante sociale aide les jeunes scolarisés à faire face aux problèmes qu’ils rencontrent dans leur vie quotidienne (relations, travail, maladie, logement, budget,…). Elle en recherche les causes, établit un bilan et propose des solutions pour y remédier. Elle informe les jeunes en difficultés et leurs familles sur leurs droits, les oriente vers les services compétents, les accompagne dans leurs démarches.

L’AS scolaire intervient auprès des jeunes scolarisés dans les établissements publics du second degré et également auprès de leurs familles.

Au quotidien, le travail de l’AS consiste à :

  • Faire un diagnostic, une analyse de la situation du jeune tant dans le cadre scolaire que son environnement familial ;
  • Informer les jeunes et leurs familles sur leurs droits ;
  • Envisager les actions à mettre en place pour surmonter les difficultés rencontrées ;
  • Faire le lien entre le jeune, sa famille, l’équipe éducative et les organismes susceptibles de leur apporter une réponse, il joue ainsi un rôle de médiation ;
  • Elle est également conseillère technique de l’établissement pour les questions d’ordre social

Elle réalise un travail sur mesure adapté au cas de chaque élève en lien avec sa famille, l’équipe éducative et les partenaires extérieurs si besoin.

Le médecin scolaire

Le médecin de l’Éducation Nationale a un rôle de conseiller technique auprès du chef d’établissement, de la communauté éducative, des élèves et de leurs parents, en matière de prévention. Il s’occupe de:

  • bilans de santé qui permettent le dépistage des difficultés susceptibles d’entraver la scolarité et le diagnostic des troubles présentés par les élèves,
  • l’orientation vers le médecin traitant ou les services de proximité, et assure un lien entre le système éducatif et le système de prévention et de soin,
  • troubles de la santé de longue durée et éventuellement l’élaboration d’un projet d’accueil individualisé (P.A.I) sur demande des parents,
  • rédaction d’un protocole des soins et des urgences,
  • intervention pour l’obtention d’une assistance pédagogique à domicile
  • situations de handicap et éventuellement l’élaboration d’un projet personnalisé de scolarisation ( P.P.S) à la demande des parents, qui sera soumis à la MDPH ( Maison Départementale des Personnes Handicapées )
  • orientation professionnelle d’élèves qui présentent un problème de santé (possibilité d’orientation prioritaire)
  • difficultés et troubles des apprentissages : rédaction possible d’un projet d’accueil individualisé, voire d’un projet personnalisé de scolarisation, en cas de situation handicapante, afin de ne pas pénaliser l’élève dans son cursus scolaire, notamment pour les dyslexies dysorthographies sévères
  • difficultés et troubles du comportement, l’absentéisme, la souffrance psychique et les pathologies mentales
  • dérogations pour raison de santé (changement d’établissement)
  • aménager les conditions spéciales d’examen pour des problèmes de santé ou des situations handicapantes chroniques

Ainsi, l’équipe éducative, les parents ou l’élève, peuvent solliciter l’avis du médecin de l’Éducation Nationale, quel que soit l’age de l’élève, pour les motifs suivants :

En dehors de ces missions, le médecin de l’Éducation Nationale peut répondre aux urgences suivantes:

  • Intervention en urgence pour la protection de l’enfance en danger
  • Intervention en cas d’événements graves survenant dans la communauté scolaire en particulier apport d’un soutien psychologique, d’une assistance immédiate aux victimes ou témoins d’événements traumatisants et contribution aux cellules d’écoute et de crise mises en place.
  • Intervention en cas de maladies transmissibles survenant en milieu scolaire